Trouvez
Votre GCA
Carte des GCA
Qu’est-ce qu’un GCA?
Agronome-conseil en gestion dans un GCA
Carrière
dans un GCA
Vous êtes intéressés à rejoindre notre réseau ?

Historique


Les groupes conseils agricoles

C'est dans le but d'améliorer la gestion de leur entreprise que les producteurs agricoles québécois ont créé des organisations collectives de services-conseils en gestion appelées « syndicats de gestion agricole (SGA) », aujourd’hui connues sous le nom de « groupes conseils agricoles » (GCA).

 

Le premier syndicat a été fondé en 1968 mais c'est surtout au début des années 80 que la formule s'est véritablement implantée dans toutes les régions du Québec. Les producteurs membres des SGA ressentent alors le besoin de travailler ensemble pour répondre aux demandes qui viennent de partout et partager leurs expériences. Ils créent ainsi, en 1982, la Fédération des syndicats de gestion agricole du Québec, laquelle a porté le nom de Fédération des groupes conseils agricoles du Québec (FGCAQ) entre 2002 et 2012.

En effet, lors de l’assemblée générale annuelle du 23 mars 2012, les membres de la FGCAQ ont procédé à la dissolution de la Fédération et à la constitution d’une toute nouvelle organisation provinciale qui a pris le relais, soit les « Groupes conseils agricoles du Québec (GCAQ) ». Le but de ce changement : être encore plus efficace dans la livraison des services-conseils en gestion agricole au Québec et dans le soutien apporté aux agronomes-conseils en gestion, pour le bénéfice des producteurs agricoles.

 


Plus de 45 ans déjà !

 

 

1968

Mise sur pied du 1er syndicat de gestion agricole, le SGA Iberville-Missisquoi.


1978 à 1982

Mise sur pied du 2e SGA puis implantation de la formule des syndicats de gestion dans toutes les régions du Québec.
 



1982

Création de la Fédération des syndicats de gestion agricole du Québec (FSGAQ).


1984


Début de l’informatisation des opérations de services-conseils en gestion.
La FGCAQ développe un tout premier outil informatique de gestion.


1987


Changement au niveau de la réglementation de subventionnement; possibilité d’avoir plus de 50 membres et un conseiller.


1990

Création d’Agritel-Conseil et de sa banque de données Agritel Web.


1993

Mise sur pied des premiers clubs-conseils en agroenvironnement par le MAPAQ, l’UPA et le CDAQ dont le gouvernement fédéral est partie prenante.

La mise sur pied de ces clubs-conseils a permis d’introduire, pour le secteur de l’agroenvironnement, la formule de services-conseils de groupe.


1996-1998


Modernisation d’Agritel-Conseil et d’Agritel Web avec l’appui financier du gouvernement fédéral.
 

C’est ainsi qu’en 2001, la première version Windows d’Agritel-Conseil est rendue disponible.


2002
    


Réalisation d’un plan stratégique marketing par une firme externe.
Le rapport Guilbault recommande entre autres : la mise en place d’une direction générale à la FGCAQ, la mise en place de conseillers régionaux et d’agents de développement, un objectif de croissance à plus de 5 000 membres.


Changement de nom des Syndicats de gestion pour Groupes conseils agricoles (GCA) et ouverture des GCA aux services ponctuels.


2004


Budgitel, un utilitaire qui permet de faire de la budgétisation, vient s’ajouter à la suite Agritel-Conseil.


2005


Changement majeur quant à l’attribution de l’aide financière de l’État avec la signature de l’entente MAPAQ-UPA sur les services-conseils de 2005-2008.
On passe d’un mode de financement par membre à un mode de financement à l’acte, soit sur la base de biens livrables – Volet I. Ce changement met fin à la mise en œuvre de la planification marketing initiée en 2002.

 

Tenue d’une assemblée semi-annuelle de la FGCAQ, le 23 novembre 2005. Cette assemblée est convoquée afin de tenir une grande consultation provinciale où quatre orientations sont étudiées, soit le statu quo temporaire, la mise sur pied d’une organisation provinciale et donc la disparition des conseils d’administration des GCA, la division des activités de la FGCAQ en deux volets (politique et centre d’expertise) ou le transfert des outils et de l’expertise à une organisation existante.


Résultat de la consultation : les activités de la FGCAQ sont scindées en deux volets, soit le volet politique et le volet centre d’expertise qui regroupe les outils informatiques. Un comité tripartite MAPAQ-UPA-FGCAQ est alors mis sur pied pour discuter de la possibilité que la FGCAQ devienne un centre d’expertise en gestion agricole.



2006


Création du Réseau d’expertise en gestion agricole (REGA), soit une association de conseillers en gestion.
Cette association regroupe majoritairement des conseillers en gestion des GCA, mais également des conseillers à leur compte. Elle vise à assurer le soutien des conseillers par le biais, entre autres, d’activités de formation continue.

Mise sur pied du comité IACA composé de divers intervenants. En vue de doter le milieu d’un nouvel outil informatique de gestion plus performant, un comité directeur assisté de comités de travail, a débuté, en novembre 2006, l’étude de faisabilité d’un ambitieux projet intitulé « Outil de gestion et sa banque de données multisectorielles », ceci dans le cadre du programme Initiatives d’appui aux conseillers agricoles (IACA) du Cadre stratégique agricole.

À l’issue des travaux de ce comité, en 2008, et au regard des conclusions de cette étude, le projet fut mis de côté en raison, notamment, des coûts beaucoup trop importants liés au développement d’un tout nouvel outil de diagnostic et de gestion accompagné d’une banque de données multisectorielles.


 

2008


Réorientation de la FGCAQ qui se donne pour mission d’être une organisation provinciale de services et de soutien à l’ensemble des formules de groupe.


 

2009


Mise en place du programme agricole « Cultivons l’avenir ».
La formule de versement des aides financières sur la base de biens livrables a déjà été introduite avec le programme précédent. Ce nouveau programme « Cultivons l’avenir » amène toutefois des changements très positifs, notamment parce que les livrables demandés répondent mieux aux besoins des producteurs agricoles ainsi qu’aux réalités des livreurs de services-conseils en gestion.


Mise sur pied du Centre d’expertise en gestion agricole (CEGA) par le MAPAQ. 
Le CEGA est issu de la volonté du milieu agricole de se doter d’une structure où l’ensemble des intervenants interpellés par la gestion agricole sont représentés. En tant que centre d’expertise de deuxième ligne, le CEGA a pour principal rôle d’appuyer les conseillers agricoles, notamment les conseillers en gestion et en financement. La FGCAQ occupe un siège sur le conseil d’administration du CEGA depuis la fondation de dernier.


 

2009-2010


Réalisation d’un exercice de planification stratégique avec révision de l’énoncé de mission de la FGCAQ.
La Fédération recentre sa mission et ses activités vers la mise en place et la promotion des services-conseils en gestion agricole. Le plan d’action stratégique 2010-2015 permet ainsi de se donner une vision commune du développement de la gestion agricole au Québec.



2010


Lancement de l’utilitaire GENERAP qui vient compléter la suite Agritel-Conseil.
Ce nouvel outil permet aux conseillers en gestion de produire des rapports technico-économiques ayant une mise en page plus attrayante, avec des données présentées sous forme de graphiques en couleur.


Séance de travail provinciale sur le mode de fonctionnement de la FGCAQ et des GCA, le 25 novembre 2010.
Cette rencontre de travail, organisée avec la collaboration du REGA, avait pour but d’échanger sur les constats réalisés quant à la situation de la FGCAQ et des GCA, les défis et les enjeux qui se présentent pour l’avenir et les pistes de changements qui ont été identifiés par les administrateurs.


2011


Tenue d’une tournée provinciale et du congrès 2011.
En complément à la séance de travail du 25 novembre 2010, une tournée provinciale est effectuée en février-mars 2011. Cette tournée, ainsi que le congrès des 17 et 18 mars 2011 tenu sous le thème « Sur la ligne de départ! », permettent d’étudier trois options de changements de structure organisationnelle et de discuter de l’orientation proposée par les administrateurs de la Fédération, soit d’abolir la FGCAQ et le REGA et de constituer une toute nouvelle organisation provinciale sur laquelle siègeraient à la fois des producteurs agricoles et des conseillers. La résolution adoptée par les délégués de la FGCAQ lors de ce congrès lance officiellement les travaux de révision de structure et de mode de fonctionnement de la FGCAQ et des GCA ainsi que ceux visant le rapprochement entre la FGCAQ et le REGA.

Amorce d’un important projet de rénovation d’Agritel-Conseil et sa suite. Une étude de faisabilité pour la rénovation de l’outil informatique de gestion Agritel Conseil et sa suite ou pour l’adaptation d’un autre outil similaire existant sur le marché est initiée grâce à une aide financière de 50 000 $ obtenue dans le cadre de l’axe 4 du PADEA.

Tenue d’une assemblée générale extraordinaire, le 8 décembre 2011. Le mandat confié par les membres réunis en AGA en mars 2011 a été réalisé au cours de séances de travail menées conjointement par les administrateurs de la FGCAQ et ceux du REGA. Un comité de travail FGCAQ-REGA est également été mis sur pied dès avril 2011 afin de préparer ces séances et d’effectuer les suivis appropriés. Les travaux réalisés sont présentés dans le cadre d’une assemblée générale extraordinaire, le 8 décembre 2011, sous le thème « Le relais entre vos mains ! ». L’objectif de cette assemblée est de présenter les grandes lignes du projet de révision de structure et d’obtenir un mandat clair de la part des délégués en vue de poser les gestes nécessaires à la constitution de la nouvelle organisation provinciale.

 

C’est avec une résolution adoptée à l’unanimité qu’un mandat est donné aux administrateurs à l’effet de poser les gestes nécessaires à la constitution de la nouvelle organisation provinciale, élire sept producteurs et cinq conseillers comme administrateurs provisoires de cette organisation, effectuer la demande de lettres patentes, travailler à la rédaction du nouveau règlement général pour fins de présentation lors de la prochaine assemblée des membres et prévoir la procédure de constitution de cette organisation ainsi que la procédure de dissolution de la FGCAQ.


 

2012


Tenue du congrès 2012 de la FGCAQ tenu les 22 et 23 mars 2012 sous le thème
« Au fil d’arrivée ! »
. En plus de souligner le 30e anniversaire de la FGCAQ, les membres procèdent à la dissolution de la Fédération et à la constitution d’une toute nouvelle organisation provinciale qui prend le relais, soit « Les Groupes conseils agricoles du Québec (GCAQ) ».

 

 


© 2009 TOUS DROITS RÉSERVÉS | Groupes conseils agricoles du Québec